Le missile aurait été tiré à l'est de Pyongyang avant 07h00 mardi (00h00 HB) et survolé l'île d'Hokkaido au nord du Japon dans l'océan Pacifique, selon le gouvernement japonais. Il serait tombé à 2.000 km à l'est du Cap Erimo, où un autre missile nord-coréen a échoué le 29 août. Les habitants ont été incités a trouver refuge mais aucun dommage n'a été rapporté. "La Corée du Nord a tiré ce matin un missile non identifié vers l'est depuis les environs de Pyongyang", a indiqué l'armée sud-coréenne, cité par Yonhap. Celui-ci a atteint l'altitude d'environ 770 km et parcouru une distance de 3.700 km, selon les mêmes sources. Un conseil de sécurité a été convoqué en Corée du Sud, alors que les troupes du pays procèdent à des man?uvres en réponse à de précédentes provocations du voisin. Un nouveau de train de sanctions drastiques visant la Corée du Nord a été approuvé mardi par le Conseil de sécurité de l'ONU, en réponse à test un nucléaire mené le week-end précédent. (Belga)

Le missile aurait été tiré à l'est de Pyongyang avant 07h00 mardi (00h00 HB) et survolé l'île d'Hokkaido au nord du Japon dans l'océan Pacifique, selon le gouvernement japonais. Il serait tombé à 2.000 km à l'est du Cap Erimo, où un autre missile nord-coréen a échoué le 29 août. Les habitants ont été incités a trouver refuge mais aucun dommage n'a été rapporté. "La Corée du Nord a tiré ce matin un missile non identifié vers l'est depuis les environs de Pyongyang", a indiqué l'armée sud-coréenne, cité par Yonhap. Celui-ci a atteint l'altitude d'environ 770 km et parcouru une distance de 3.700 km, selon les mêmes sources. Un conseil de sécurité a été convoqué en Corée du Sud, alors que les troupes du pays procèdent à des man?uvres en réponse à de précédentes provocations du voisin. Un nouveau de train de sanctions drastiques visant la Corée du Nord a été approuvé mardi par le Conseil de sécurité de l'ONU, en réponse à test un nucléaire mené le week-end précédent. (Belga)