"Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu'à 25 ans", a annoncé le ministre, expliquant cette décision par un "recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes" avec pour motif principal "le renoncement pour raisons financières". (Belga)

"Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu'à 25 ans", a annoncé le ministre, expliquant cette décision par un "recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes" avec pour motif principal "le renoncement pour raisons financières". (Belga)