Mme Bovy impute ce recul de la consommation d'eau à, entre autres, la suspension des cours dans les écoles ou encore les chantiers à l'arrêt. Du côté opérationnel, les demandes de raccordements non urgentes ont été mises "on hold", de même qu'un véhicule a été rendu disponible pour chaque technicien, avec, à son bord, son lot de lingettes désinfectantes "dont le produit est fabriqué chez nous", précise Mme Bovy. Pour ce qui est des équipes, un peu plus d'un tiers des effectifs (comptant environ 1.400 personnes) est passé en télétravail, quand le reste est soit sur le terrain, soit à l'arrêt - en "dispense de service". Il n'y a pas de mise au chômage économique prévue, au vu de la grande proportion de statutaires et d'un traitement voulu égal pour les ouvriers contractuels. "Tout le monde sent bien qu'on n'a pas le choix , qu'il faut continuer notre activité, et ce pour que les égouts continuent à fonctionner ou même pour que nos bassins d'orages puissent désengorger les canalisations en cas de fortes pluies", souligne Mme Bovy. (Belga)

Mme Bovy impute ce recul de la consommation d'eau à, entre autres, la suspension des cours dans les écoles ou encore les chantiers à l'arrêt. Du côté opérationnel, les demandes de raccordements non urgentes ont été mises "on hold", de même qu'un véhicule a été rendu disponible pour chaque technicien, avec, à son bord, son lot de lingettes désinfectantes "dont le produit est fabriqué chez nous", précise Mme Bovy. Pour ce qui est des équipes, un peu plus d'un tiers des effectifs (comptant environ 1.400 personnes) est passé en télétravail, quand le reste est soit sur le terrain, soit à l'arrêt - en "dispense de service". Il n'y a pas de mise au chômage économique prévue, au vu de la grande proportion de statutaires et d'un traitement voulu égal pour les ouvriers contractuels. "Tout le monde sent bien qu'on n'a pas le choix , qu'il faut continuer notre activité, et ce pour que les égouts continuent à fonctionner ou même pour que nos bassins d'orages puissent désengorger les canalisations en cas de fortes pluies", souligne Mme Bovy. (Belga)