La compagnie va "immédiatement doubler le nombre de vols compensés et plafonner les émissions nettes (croissance neutre en carbone) dès 2020", a annoncé Qantas dans une déclaration publiée lundi. La société compte en outre investir 50 millions de dollars australiens (31 millions d'euros) au cours des dix prochaines années pour contribuer à développer une industrie de carburant aérien durable. L'ambition de l'entreprise porte tant sur ses vols internationaux que domestiques, ainsi que sur sa filiale à bas coût, Jetstar. Le mois passé, la compagnie aérienne britannique Airways avait annoncé son engagement à diviser par deux son empreinte carbone d'ici 2050. Il est estimé que l'industrie de l'aviation représente environ 2% des émissions de CO2 globales. En 2009, l'Association internationale du transport aérien (Iata) s'était engagée à ce que le secteur réduise de moitié les émissions d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2005, ainsi que sur un plafond des émissions nettes de CO2 de l'aviation à partir de 2020. (Belga)