Cette enquête ferait partie d'une "offensive d'été" que la commissaire à la Concurrence, la Danoise Margrethe Vestager, s'apprêterait à lancer contre plusieurs entreprises, dont Amazon. Le géant américain aurait détourné à son profit des données d'autres magasins en ligne qui utilisent sa plate-forme, par exemple pour identifier les produits les plus populaires auprès de tel ou tel profil de consommateur. Ni Amazon ni la Commission n'ont souhaité réagir. Ce serait la troisième fois qu'Amazon serait ainsi dans le viseur de la Commission. L'exécutif avait déjà contraint le Luxembourg à récupérer 250 millions d'euros auprès du géant de la vente en ligne après des accords fiscaux passés en 2003. Cette procédure est toujours pendante. Une autre affaire a concerné les e-books mais là, Amazon n'avait pas été mis à l'amende. (Belga)

Cette enquête ferait partie d'une "offensive d'été" que la commissaire à la Concurrence, la Danoise Margrethe Vestager, s'apprêterait à lancer contre plusieurs entreprises, dont Amazon. Le géant américain aurait détourné à son profit des données d'autres magasins en ligne qui utilisent sa plate-forme, par exemple pour identifier les produits les plus populaires auprès de tel ou tel profil de consommateur. Ni Amazon ni la Commission n'ont souhaité réagir. Ce serait la troisième fois qu'Amazon serait ainsi dans le viseur de la Commission. L'exécutif avait déjà contraint le Luxembourg à récupérer 250 millions d'euros auprès du géant de la vente en ligne après des accords fiscaux passés en 2003. Cette procédure est toujours pendante. Une autre affaire a concerné les e-books mais là, Amazon n'avait pas été mis à l'amende. (Belga)