"Nous exportons beaucoup vers des pays qui eux-mêmes produisent des vaccins. C'est une invitation à être ouverts, de manière à voir aussi des exportations vers ces pays revenir à l'UE", a indiqué Mme Von der Leyen en conférence de presse. L'Allemande invite également les États membres, dont les dirigeants se réunissent en sommet les 25 et 26 mars prochains, à réfléchir à ce que "des exportations vers des pays qui ont des taux de vaccination supérieurs aux nôtres soient toujours proportionnés". Elle a assuré que l'UE était prête à utiliser tous les outils nécessaires, après avoir rappelé l'existence du mécanisme de licences d'exportations de vaccins entré en vigueur le 1er février dernier. Ce mécanisme a déjà permis d'octroyer 314 licences, pour une seule refusée. Le 9 mars dernier, le président du Conseil européen Charles Michel avait considéré que le Royaume-Uni et les États-Unis avaient décrété une interdiction pure et simple d'exportation de vaccins ou de composants produits sur leur sol. (Belga)

"Nous exportons beaucoup vers des pays qui eux-mêmes produisent des vaccins. C'est une invitation à être ouverts, de manière à voir aussi des exportations vers ces pays revenir à l'UE", a indiqué Mme Von der Leyen en conférence de presse. L'Allemande invite également les États membres, dont les dirigeants se réunissent en sommet les 25 et 26 mars prochains, à réfléchir à ce que "des exportations vers des pays qui ont des taux de vaccination supérieurs aux nôtres soient toujours proportionnés". Elle a assuré que l'UE était prête à utiliser tous les outils nécessaires, après avoir rappelé l'existence du mécanisme de licences d'exportations de vaccins entré en vigueur le 1er février dernier. Ce mécanisme a déjà permis d'octroyer 314 licences, pour une seule refusée. Le 9 mars dernier, le président du Conseil européen Charles Michel avait considéré que le Royaume-Uni et les États-Unis avaient décrété une interdiction pure et simple d'exportation de vaccins ou de composants produits sur leur sol. (Belga)