Le bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode, Emir Kir, sera entendu par la commission de vigilance du PS à un moment non rendu public jusqu'ici, pour s'expliquer au sujet de sa rencontre avec deux maires turcs d'extrême droite, aux côtés de quatre autres maires turcs en marge d'une réunion à laquelle ceux-ci ont pris part au niveau européen. Jusqu'à présent, sans nier les avoir rencontrés, M. Kir a toujours démenti avoir invité ces bourgmestres d'extrême droite. M. Kir doit être entendu par la commission de vigilance, non à l'initiative de celle-ci, mais à la demande d'un militant. Cette procédure menée dans la discrétion n'est pas expéditive. Elle prévoit que M. Kir soit d'abord entendu par deux représentants de la commission censés ensuite remettre un rapport. Ce n'est qu'après cette étape que la commission est amenée à entendre l'intéressé. Elle n'est pas dans l'obligation de se prononcer le jour-même. (Belga)

Le bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode, Emir Kir, sera entendu par la commission de vigilance du PS à un moment non rendu public jusqu'ici, pour s'expliquer au sujet de sa rencontre avec deux maires turcs d'extrême droite, aux côtés de quatre autres maires turcs en marge d'une réunion à laquelle ceux-ci ont pris part au niveau européen. Jusqu'à présent, sans nier les avoir rencontrés, M. Kir a toujours démenti avoir invité ces bourgmestres d'extrême droite. M. Kir doit être entendu par la commission de vigilance, non à l'initiative de celle-ci, mais à la demande d'un militant. Cette procédure menée dans la discrétion n'est pas expéditive. Elle prévoit que M. Kir soit d'abord entendu par deux représentants de la commission censés ensuite remettre un rapport. Ce n'est qu'après cette étape que la commission est amenée à entendre l'intéressé. Elle n'est pas dans l'obligation de se prononcer le jour-même. (Belga)