Il s'agit d'une mesure nécessaire pour la lisibilité des travaux de la commission, mais aussi de correction vis-à-vis des autres personnes auditionnées, ont estimé les députés.

Cette audition attendue aura lieu à la reprise des travaux de la commission après le congé de Carnaval, soit début mars. La première séance de la commission programmée à cette période est le 9 mars.

M. Moreau, sous certificat médical après l'éclatement du scandale Publifin, a dévoilé samedi dans L'Echo le montant jusqu'ici tu de sa rémunération chez Nethys, société privée opérationnelle de l'intercommunale Publifin: 593.000 euros bruts par an de rémunérations fixes comme indépendant, plus un 'incentive' éventuel en fonction de la réalisation ou non des objectifs de la société, selon ses dires.

Le montant des rémunérations des managers de la galaxie Publifin est l'un des volets de l'affaire sur lequel la commission d'enquête doit faire la clarté. Cette dernière a par ailleurs reçu ce lundi, de la direction du contrôle des mandats locaux de l'administration wallonne (SPW), les déclarations de mandat des gestionnaires de Publifin et Nethys pour 2014 et 2015. Mais pour les rémunérations des mandats privés, leur consultation est réservée à un juge d'instruction dans le cadre d'une instruction pénale. Or, l'affaire Publifin ne fait l'objet que d'une information judiciaire au parquet général de Liège, stade préalable à une éventuelle mise à l'instruction. Les députés ont convenu de demander aux experts juridiques de la commission un avis contradictoire pour avoir accès à ces pièces.

La commission a entamé ses auditions par celle du secrétaire général de Nethys Gil Simon (PS).

Il s'agit d'une mesure nécessaire pour la lisibilité des travaux de la commission, mais aussi de correction vis-à-vis des autres personnes auditionnées, ont estimé les députés. Cette audition attendue aura lieu à la reprise des travaux de la commission après le congé de Carnaval, soit début mars. La première séance de la commission programmée à cette période est le 9 mars. M. Moreau, sous certificat médical après l'éclatement du scandale Publifin, a dévoilé samedi dans L'Echo le montant jusqu'ici tu de sa rémunération chez Nethys, société privée opérationnelle de l'intercommunale Publifin: 593.000 euros bruts par an de rémunérations fixes comme indépendant, plus un 'incentive' éventuel en fonction de la réalisation ou non des objectifs de la société, selon ses dires. Le montant des rémunérations des managers de la galaxie Publifin est l'un des volets de l'affaire sur lequel la commission d'enquête doit faire la clarté. Cette dernière a par ailleurs reçu ce lundi, de la direction du contrôle des mandats locaux de l'administration wallonne (SPW), les déclarations de mandat des gestionnaires de Publifin et Nethys pour 2014 et 2015. Mais pour les rémunérations des mandats privés, leur consultation est réservée à un juge d'instruction dans le cadre d'une instruction pénale. Or, l'affaire Publifin ne fait l'objet que d'une information judiciaire au parquet général de Liège, stade préalable à une éventuelle mise à l'instruction. Les députés ont convenu de demander aux experts juridiques de la commission un avis contradictoire pour avoir accès à ces pièces. La commission a entamé ses auditions par celle du secrétaire général de Nethys Gil Simon (PS).