Après avoir procédé à 41 auditions, dont la dernière s'est tenue vendredi dernier avec l'ex-ministre de la Santé publique Maggie De Block, la commission spéciale Covid doit à présent s'atteler à la rédaction de son rapport et formuler ses recommandations. Les membres de la commission ont convenu vendredi de travailler sur base de l'analyse produite par les quatre experts désignés pour accompagner les travaux: Yves Coppieters (professeur de santé publique à l'ULB), Leïla Belkhir (infectiologue à l'UCLouvain), Marc Sabbe (médecin urgentiste à l'UZ Leuven) et Hugo Marynissen (professeur à l'Antwerp Management School et expert en gestion de risques). Ceux-ci remettront un premier jet aux députés pour le 14 mai avant l'ouverture des débats une semaine plus tard. "J'ose espérer que nous pourrons aboutir à un texte de consensus adopté à l'unanimité", a indiqué le président de la commission Robby De Caluwé (Open Vld). "Ce doit être notre ambition. Le Covid n'est pas une question de politique politicienne. Il s'agit de pouvoir se préparer à une prochaine crise", a-t-il conclu. (Belga)

Après avoir procédé à 41 auditions, dont la dernière s'est tenue vendredi dernier avec l'ex-ministre de la Santé publique Maggie De Block, la commission spéciale Covid doit à présent s'atteler à la rédaction de son rapport et formuler ses recommandations. Les membres de la commission ont convenu vendredi de travailler sur base de l'analyse produite par les quatre experts désignés pour accompagner les travaux: Yves Coppieters (professeur de santé publique à l'ULB), Leïla Belkhir (infectiologue à l'UCLouvain), Marc Sabbe (médecin urgentiste à l'UZ Leuven) et Hugo Marynissen (professeur à l'Antwerp Management School et expert en gestion de risques). Ceux-ci remettront un premier jet aux députés pour le 14 mai avant l'ouverture des débats une semaine plus tard. "J'ose espérer que nous pourrons aboutir à un texte de consensus adopté à l'unanimité", a indiqué le président de la commission Robby De Caluwé (Open Vld). "Ce doit être notre ambition. Le Covid n'est pas une question de politique politicienne. Il s'agit de pouvoir se préparer à une prochaine crise", a-t-il conclu. (Belga)