D'une part, les agriculteurs européens pourront recevoir un pourcentage plus élevé de leurs avances en matière de paiements directs et de paiements au titre du développement rural. Jusqu'à 70% de leurs paiements directs et 85% des paiements en lien avec le développement rural seront disponibles dès la mi-octobre pour redresser leur trésorerie. D'autre part, afin de pouvoir nourrir leurs animaux, ils disposeront d'une plus grande souplesse quant à l'utilisation de terres qui, en temps normal, ne sont pas utilisées à des fins de production. Des dérogations à certaines exigences en matière de "verdissement" s'appliqueront à la diversification des cultures et aux règles sur les surfaces d'intérêt écologique en ce qui concerne les terres mises en jachère. L'adoption d'autres types de dérogations au "verdissement" pourra également être envisagé, permettant aux agriculteurs une plus grande souplesse en ce qui concerne la production fourragère. En plus d'évaluer et d'analyser en continu la sécheresse et ses répercussions grâce aux satellites européens, la Commission est en contact avec les États membres afin de recevoir des informations actualisées sur les conséquences de la sécheresse pour les agriculteurs et à un niveau plus local, souligne l'exécutif européen. L'annonce de ces mesures est intervenue à la veille de la Foire de Libramont, plus grande foire agricole à ciel ouvert d'Europe, qui se tient tout ce week-end dans cette petite commune de la province de Luxembourg. (Belga)