D'après la Dernière Heure, qui cite le représentant syndical SLFP pour les pompiers, Eric Labourdette, des patrouilles de police seront présentes dans trois casernes, à savoir celle centrale de l'Héliport, celle de la Cité dans le centre de Bruxelles et celle de la chaussée de Mons à Anderlecht.

"C'est une capacité qui n'est pas engagée d'office et qui ne servira pas uniquement aux pompiers de la caserne concernée", précise Olivier Slosse. "Il y a aussi des points de rendez-vous police/pompiers qui ont été déterminés pour qu'ils aillent ensemble sur certains lieux d'intervention".

A la suite des incidents qui ont émaillé la nuit du nouvel An 2019, le centre de commandement uni en région bruxelloise a décidé, sur base d'une analyse des risques, d'augmenter les effectifs des pompiers et des policiers en service pour ce 31 décembre et de renforcer leur coordination.

Un officier de liaison a été désigné pour la police ainsi que pour les pompiers. Le porte-parole des pompiers, Walter Derieuw, précise qu'il s'agit d'un élargissement d'une mesure déjà en oeuvre : "au quotidien, on prévient toujours la police à chaque incident sur la voie publique et la police nous accompagne quand c'est une intervention sensible. Pour des gros événements, on désigne aussi un officier de liaison."

D'après la Dernière Heure, qui cite le représentant syndical SLFP pour les pompiers, Eric Labourdette, des patrouilles de police seront présentes dans trois casernes, à savoir celle centrale de l'Héliport, celle de la Cité dans le centre de Bruxelles et celle de la chaussée de Mons à Anderlecht. "C'est une capacité qui n'est pas engagée d'office et qui ne servira pas uniquement aux pompiers de la caserne concernée", précise Olivier Slosse. "Il y a aussi des points de rendez-vous police/pompiers qui ont été déterminés pour qu'ils aillent ensemble sur certains lieux d'intervention". A la suite des incidents qui ont émaillé la nuit du nouvel An 2019, le centre de commandement uni en région bruxelloise a décidé, sur base d'une analyse des risques, d'augmenter les effectifs des pompiers et des policiers en service pour ce 31 décembre et de renforcer leur coordination. Un officier de liaison a été désigné pour la police ainsi que pour les pompiers. Le porte-parole des pompiers, Walter Derieuw, précise qu'il s'agit d'un élargissement d'une mesure déjà en oeuvre : "au quotidien, on prévient toujours la police à chaque incident sur la voie publique et la police nous accompagne quand c'est une intervention sensible. Pour des gros événements, on désigne aussi un officier de liaison."