Ce rassemblement se voulait être un prolongement des actions Still Standing for Culture, organisées partout en Belgique samedi 20 février. Les uns après les autres, des membres de plusieurs associations et syndicats se sont relayés devant le bâtiment du gouvernement de la FWB afin de présenter leurs doléances et affirmer leur soutien à Faire Front. La cheffe de cabinet de la ministre Linard a ensuite reçu une délégation de représentants, qui lui a remis une lettre ouverte. "Les artistes paient un très lourd tribut depuis le début de la crise", dénonce le mouvement dans cette missive. "Depuis près d'un an, la précarité les touche de plein fouet - sans qu'ils reçoivent le même soutien que des secteurs que, visiblement, vos gouvernements ont jugés plus "essentiels" (...) Il est parfaitement illégitime et scandaleux que les espaces culturels restent fermés pendant que les foules continuent de se rassembler dans les supermarchés et les centres commerciaux." "Votre rôle n'est pas d'attendre que 'les conditions soient favorables': votre rôle est de permettre la vie culturelle la plus riche et la plus libre dans les conditions que nous vivons, et que si des efforts doivent être consentis collectivement, le poids en soit réparti sur les différents secteurs, plutôt que d'assigner toute notre activité possible au profit et à la consommation", souligne Faire Front. (Belga)

Ce rassemblement se voulait être un prolongement des actions Still Standing for Culture, organisées partout en Belgique samedi 20 février. Les uns après les autres, des membres de plusieurs associations et syndicats se sont relayés devant le bâtiment du gouvernement de la FWB afin de présenter leurs doléances et affirmer leur soutien à Faire Front. La cheffe de cabinet de la ministre Linard a ensuite reçu une délégation de représentants, qui lui a remis une lettre ouverte. "Les artistes paient un très lourd tribut depuis le début de la crise", dénonce le mouvement dans cette missive. "Depuis près d'un an, la précarité les touche de plein fouet - sans qu'ils reçoivent le même soutien que des secteurs que, visiblement, vos gouvernements ont jugés plus "essentiels" (...) Il est parfaitement illégitime et scandaleux que les espaces culturels restent fermés pendant que les foules continuent de se rassembler dans les supermarchés et les centres commerciaux." "Votre rôle n'est pas d'attendre que 'les conditions soient favorables': votre rôle est de permettre la vie culturelle la plus riche et la plus libre dans les conditions que nous vivons, et que si des efforts doivent être consentis collectivement, le poids en soit réparti sur les différents secteurs, plutôt que d'assigner toute notre activité possible au profit et à la consommation", souligne Faire Front. (Belga)