Quatre voies sur les 6 qui font la jonction entre les deux grandes gares sont de nouveau libres, tandis que 10 des 12 voies au total qui passent par la gare du Nord sont de nouveau ouvertes.

L'incident survenu peu avant 06h30, sous la forme d'un incendie provenant de l'abri d'un SDF installé le long de la voie 12 de Bruxelles-Nord, aura certainement encore de lourdes répercussions sur le trafic durant toute la matinée au moins, prévient Infrabel.

Des retards importants, et des trains exceptionnellement encombrés, sont à prévoir.

Pagaille sur le réseau ferroviaire, un SDF à l'origine de l'incendie

L'interruption de la circulation des trains entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, depuis 06h30 environ mardi matin, crée la pagaille sur le réseau en pleine heure de pointe matinale. Selon une mise à jour de la situation vers 07h30, il ne faut vraisemblablement pas attendre de rétablissement avant la fin de l'heure de pointe. Retards et suppressions sont à attendre pour tous les trajets vers Bruxelles ou qui traversent normalement la capitale. Seuls quelques trains sont déviés via des lignes contournant la ville.

Il n'y a que 6 voies entre la gare du Nord et Midi, une jonction centrale dans la capitale, qui sont actuellement toutes à l'arrêt. Les nombreux trains qui passent normalement par Bruxelles ou ont la capitale pour destination sont arrêtés bien en amont car les deux gares sont déjà bien encombrées. Certains trains sont dès lors stoppés dès leur point de départ (Charleroi, Nivelles, Louvain, etc.), sur les différentes lignes du pays, indique Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel.

Selon les équipes sur place du gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, une personne sans domicile fixe serait à l'origine de l'incendie qui s'est déclaré vers 06h28 le long d'une voie à Bruxelles-Nord et a ensuite entrainé l'arrêt complet de la circulation entre Nord et Midi. Cette personne aurait voulu faire un petit feu, dans son abri installé le long des voies (le long de la voie 12, plus précisément), et les flammes se sont propagées à des câbles électriques puis aux boitiers. La personne n'était heureusement pas ou plus dans son abri quand celui-ci s'est embrasé.