Ce dispositif a été adopté à la suite d'une rencontre, mardi, entre la ministre Morreale et des représentants du secteur. Il prévoit notamment que les résidents puissent, désormais, recevoir la visite de 4 personnes, au lieu d'une seule actuellement. Ces proches devront être préalablement identifiés et ne pourront pas venir tous en même temps, seules deux personnes étant autorisées par visite. Les consignes de sécurité sanitaire restent évidemment d'application. "Vu le possible élargissement à quatre visiteurs différents pour un même résident, chaque établissement est invité à tenir un registre, le cas échéant sous format informatique, qui permettra de s'assurer que la bulle des visiteurs ne va pas au-delà de quatre personnes différentes. Ce seront, bien entendu, toujours les mêmes personnes. Il n'est pas imposé que celles-ci fassent partie d'un même ménage", précise ainsi la circulaire. Par ailleurs, les maisons de repos qui le souhaitent pourront à nouveau organiser des visites pour les futurs résidents et leur famille, là aussi sous conditions. La prise de rendez-vous sera obligatoire et les mesures sanitaires devront être strictement respectées. (Belga)

Ce dispositif a été adopté à la suite d'une rencontre, mardi, entre la ministre Morreale et des représentants du secteur. Il prévoit notamment que les résidents puissent, désormais, recevoir la visite de 4 personnes, au lieu d'une seule actuellement. Ces proches devront être préalablement identifiés et ne pourront pas venir tous en même temps, seules deux personnes étant autorisées par visite. Les consignes de sécurité sanitaire restent évidemment d'application. "Vu le possible élargissement à quatre visiteurs différents pour un même résident, chaque établissement est invité à tenir un registre, le cas échéant sous format informatique, qui permettra de s'assurer que la bulle des visiteurs ne va pas au-delà de quatre personnes différentes. Ce seront, bien entendu, toujours les mêmes personnes. Il n'est pas imposé que celles-ci fassent partie d'un même ménage", précise ainsi la circulaire. Par ailleurs, les maisons de repos qui le souhaitent pourront à nouveau organiser des visites pour les futurs résidents et leur famille, là aussi sous conditions. La prise de rendez-vous sera obligatoire et les mesures sanitaires devront être strictement respectées. (Belga)