L'opération consiste, la plupart du temps, en une dérivation gastrique. On effectue aussi de plus en plus de gastrectomies longitudinales...

L'opération consiste, la plupart du temps, en une dérivation gastrique. On effectue aussi de plus en plus de gastrectomies longitudinales. Par contre, la pose d'anneaux gastriques ajustables est en diminution. La ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), a indiqué aux députés qu'en 2016, 14 037 personnes avaient subi l'une ou l'autre de ces opérations. Les coûts correspondants, à charge de l'assurance maladie, se montaient à 26 765 628 euros. L'assurance maladie peut intervenir une seconde fois dans les frais d'une deuxième opération quand la première ne produit pas de résultats satisfaisants ou entraîne des complications. C'est le cas pour 5 % des interventions. M. La.