Immédiatement après, des droits de douane chinois sur un montant équivalent d'importations américaines seront appliqués. Ils affecteront des produits agricoles dont le soja, très dépendant du marché chinois, le secteur automobile ou encore des produits de la mer comme les langoustes. "La Chine ne cédera pas à la menace ni au chantage", a assuré jeudi à Pékin le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng. Au total, ce sont 50 milliards de dollars d'importations chinoises annuelles qui seront affectées par les mesures américaines destinées à compenser ce que l'administration Trump considère être le "vol" de propriété intellectuelle et de technologies. Le second lot de 16 milliards d'importations chinoises fait pour l'heure l'objet d'un examen supplémentaire de la part du représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer. La Chine, qui a décidé de répliquer à l'identique, prévoit aussi de frapper un total de 50 milliards de dollars d'importations américaines, avec une première liste portant sur 34 milliards de dollars de produits. Les deux premières puissances économiques du monde ne devraient pas en rester là puisque Donald Trump a demandé à Robert Lighthizer "d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de tarifs supplémentaires de 10%". "Les Etats-Unis sont à l'origine de cette guerre commerciale, nous ne la souhaitons pas mais nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre au nom des intérêts du pays et du peuple", a quant à lui estimé devant la presse Gao Feng. Le porte-parole chinois a estimé que les Etats-Unis se tiraient "une balle dans le pied" par ces mesures commerciales, une grande partie des produits visés par Washington étant produits par des entreprises étrangères en Chine. (Belga)

Immédiatement après, des droits de douane chinois sur un montant équivalent d'importations américaines seront appliqués. Ils affecteront des produits agricoles dont le soja, très dépendant du marché chinois, le secteur automobile ou encore des produits de la mer comme les langoustes. "La Chine ne cédera pas à la menace ni au chantage", a assuré jeudi à Pékin le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng. Au total, ce sont 50 milliards de dollars d'importations chinoises annuelles qui seront affectées par les mesures américaines destinées à compenser ce que l'administration Trump considère être le "vol" de propriété intellectuelle et de technologies. Le second lot de 16 milliards d'importations chinoises fait pour l'heure l'objet d'un examen supplémentaire de la part du représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer. La Chine, qui a décidé de répliquer à l'identique, prévoit aussi de frapper un total de 50 milliards de dollars d'importations américaines, avec une première liste portant sur 34 milliards de dollars de produits. Les deux premières puissances économiques du monde ne devraient pas en rester là puisque Donald Trump a demandé à Robert Lighthizer "d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de tarifs supplémentaires de 10%". "Les Etats-Unis sont à l'origine de cette guerre commerciale, nous ne la souhaitons pas mais nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre au nom des intérêts du pays et du peuple", a quant à lui estimé devant la presse Gao Feng. Le porte-parole chinois a estimé que les Etats-Unis se tiraient "une balle dans le pied" par ces mesures commerciales, une grande partie des produits visés par Washington étant produits par des entreprises étrangères en Chine. (Belga)