Cela s'explique parce que les avis sont généralement unanimes pour augmenter la capacité de test, observe M. Van Giel, mais ce n'est pas tout. "Les personnes qui doivent être testées doivent également être surveillées, et c'est une tâche qui incombe au généraliste, qui les informe du déroulement du test et qui discute ensuite du résultat. Il semblerait que les généralistes aient donc davantage de travail au cours des prochaines semaines et des prochains mois au vu de l'augmentation des chiffres quotidiens sur les contaminations. (Belga)

Cela s'explique parce que les avis sont généralement unanimes pour augmenter la capacité de test, observe M. Van Giel, mais ce n'est pas tout. "Les personnes qui doivent être testées doivent également être surveillées, et c'est une tâche qui incombe au généraliste, qui les informe du déroulement du test et qui discute ensuite du résultat. Il semblerait que les généralistes aient donc davantage de travail au cours des prochaines semaines et des prochains mois au vu de l'augmentation des chiffres quotidiens sur les contaminations. (Belga)