L'universitaire irano-suédois Ahmadreza Djalali est détenu à Téhéran depuis avril 2016. Il est accusé par la justice iranienne de coopération avec des États ennemis et d'activités contre la sécurité nationale du pays. En octobre, il a été condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, après quoi son avocat n'a pas fait appel, rendant la peine de mort exécutoire. Une manifestation en sa faveur a encore été organisée jeudi soir devant l'ambassade d'Iran. (Belga)

L'universitaire irano-suédois Ahmadreza Djalali est détenu à Téhéran depuis avril 2016. Il est accusé par la justice iranienne de coopération avec des États ennemis et d'activités contre la sécurité nationale du pays. En octobre, il a été condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, après quoi son avocat n'a pas fait appel, rendant la peine de mort exécutoire. Une manifestation en sa faveur a encore été organisée jeudi soir devant l'ambassade d'Iran. (Belga)