Hicham D., un ex-militaire, avait agressé deux policiers avec un couteau le 5 octobre dernier à Schaerbeek. L'un des agents a été blessé au cou et l'autre dans la région abdominale, mais leurs jours n'étaient pas en danger. Maîtrisé par une patrouille de police qui lui a tiré dans la jambe, Hicham D. s'en est également pris à l'officier qui l'avait neutralisé en lui cassant le nez. Pour sa défense, l'homme avait indiqué que l'attaque sur les policiers n'était pas un acte terroriste. Elle était, selon ses avocats, à lier à des faits remontant à 2011, lorsqu'il avait été renversé par un véhicule de la police fédérale. Hicham D. n'avait pas émis de revendication lors de l'agression mais avait tenu des propos liés au terrorisme pendant son interrogatoire à la police. Il est par ailleurs déjà connu des services de sécurité pour ses contacts avec des extrémistes musulmans. (Belga)

Hicham D., un ex-militaire, avait agressé deux policiers avec un couteau le 5 octobre dernier à Schaerbeek. L'un des agents a été blessé au cou et l'autre dans la région abdominale, mais leurs jours n'étaient pas en danger. Maîtrisé par une patrouille de police qui lui a tiré dans la jambe, Hicham D. s'en est également pris à l'officier qui l'avait neutralisé en lui cassant le nez. Pour sa défense, l'homme avait indiqué que l'attaque sur les policiers n'était pas un acte terroriste. Elle était, selon ses avocats, à lier à des faits remontant à 2011, lorsqu'il avait été renversé par un véhicule de la police fédérale. Hicham D. n'avait pas émis de revendication lors de l'agression mais avait tenu des propos liés au terrorisme pendant son interrogatoire à la police. Il est par ailleurs déjà connu des services de sécurité pour ses contacts avec des extrémistes musulmans. (Belga)