Deux amendements socialistes ont été acceptés jeudi après-midi en commission des Finances pour permettre au personnel soignant dépendant du pouvoir fédéral de bénéficier d'une prime de 300 euros et augmenter les moyens accordés au secteur des soins psychologiques. Ces amendements ont suscité l'abstention des partis de la coalition gouvernementale et de la N-VA qui n'ont pas tant contesté le fond des mesures que la méthode choisie, hors de la concertation au sein du "kern élargi" aux 10 partis associés aux pouvoirs spéciaux. Des lois devront encore être adoptées pour concrétiser ces textes, a précisé le ministre du Budget, David Clarinval. (Belga)

Deux amendements socialistes ont été acceptés jeudi après-midi en commission des Finances pour permettre au personnel soignant dépendant du pouvoir fédéral de bénéficier d'une prime de 300 euros et augmenter les moyens accordés au secteur des soins psychologiques. Ces amendements ont suscité l'abstention des partis de la coalition gouvernementale et de la N-VA qui n'ont pas tant contesté le fond des mesures que la méthode choisie, hors de la concertation au sein du "kern élargi" aux 10 partis associés aux pouvoirs spéciaux. Des lois devront encore être adoptées pour concrétiser ces textes, a précisé le ministre du Budget, David Clarinval. (Belga)