La CEDH a estimé que la requête de Breivik qui considérait que ses conditions de détention étaient "inhumaines" ne relevait pas d'une "violation de la Convention" européenne de droits de l'homme et a déclaré sa plainte "irrecevable pour défaut manifeste de fondement". (Belga)

La CEDH a estimé que la requête de Breivik qui considérait que ses conditions de détention étaient "inhumaines" ne relevait pas d'une "violation de la Convention" européenne de droits de l'homme et a déclaré sa plainte "irrecevable pour défaut manifeste de fondement". (Belga)