D'abord tenté de rejoindre la Liste du bourgmestre Bernard Clerfayt, les libéraux ont finalement abandonné l'idée, vu les maigres propositions reçues. S'en est suivi un bras de fe...

D'abord tenté de rejoindre la Liste du bourgmestre Bernard Clerfayt, les libéraux ont finalement abandonné l'idée, vu les maigres propositions reçues. S'en est suivi un bras de fer entre deux candidats pour la tête de liste MR : Georges Verzin et Yvan de Beaufort, qu'une élection interne locale départagea, fin mars dernier, au profit du premier. Mais le second n'a pas accepté ce verdict démocratique, jouant un double jeu avec Clerfayt qui se frotte les mains de toute cette confusion. Verzin, lui, a attendu plus de trois mois que le parti l'adoube en lui accordant le sigle MR pour sa liste. Ce qui semble chose faite depuis quelques jours, grâce à l'intervention du président du parti Olivier Chastel. Etonnant que ce ne soit pas le patron de la section régionale du MR qui ait réglé directement la situation. Dans cette pièce schaerbeekoise, Didier Reynders s'est distingué par sa discrétion.