D'après l'enquête de Gino Marchal, le panneau est dissimulé sous la Place de la Calandre (Kalandeberg), une petite place située dans le centre de Gand, proche de la cathédrale Saint-Bavon où le panneau a été dérobé en 1934. Les auteurs dévoilent qu'en 1932, il y avaient des travaux d'égouts sous la place. Et Arsène Goedertier, le principal suspect, aurait dissimulé le panneau dans un petit tunnel.

Si, comme le révèlent les questions posées lors de la conférence de presse, tout le monde n'est pas convaincu par la théorie des auteurs, les éléments apportés ont suffi à Marc De Bel pour écrire une version romancée de l'histoire. "Si c'est vrai, nous entrons dans l'histoire", estime Daniël Termont, le bourgmestre de Gand.

Cela ne signifie pas pour autant que la place de la Calandre (Kalandeberg) sera ouverte prochainement. Termont indique que les services judiciaires n'ont de toute façon jamais clôturé l'enquête. "La justice fera les démarches nécessaires, le but n'est pas que les gens se rendent Place de la Calandre avec leur bêche." On ignore dans quelle mesure les services judiciaires sont au courant de la théorie de Marchal, étant donné le secret de l'instruction.

Coup de pub ou non, le livre est disponible auprès de la maison d'édition Van Halewyck.

Belga/CB

Lire aussi: Un célèbre écrivain flamand a-t-il retrouvé le panneau volé de l'Agneau mystique ?

D'après l'enquête de Gino Marchal, le panneau est dissimulé sous la Place de la Calandre (Kalandeberg), une petite place située dans le centre de Gand, proche de la cathédrale Saint-Bavon où le panneau a été dérobé en 1934. Les auteurs dévoilent qu'en 1932, il y avaient des travaux d'égouts sous la place. Et Arsène Goedertier, le principal suspect, aurait dissimulé le panneau dans un petit tunnel. Si, comme le révèlent les questions posées lors de la conférence de presse, tout le monde n'est pas convaincu par la théorie des auteurs, les éléments apportés ont suffi à Marc De Bel pour écrire une version romancée de l'histoire. "Si c'est vrai, nous entrons dans l'histoire", estime Daniël Termont, le bourgmestre de Gand. Cela ne signifie pas pour autant que la place de la Calandre (Kalandeberg) sera ouverte prochainement. Termont indique que les services judiciaires n'ont de toute façon jamais clôturé l'enquête. "La justice fera les démarches nécessaires, le but n'est pas que les gens se rendent Place de la Calandre avec leur bêche." On ignore dans quelle mesure les services judiciaires sont au courant de la théorie de Marchal, étant donné le secret de l'instruction. Coup de pub ou non, le livre est disponible auprès de la maison d'édition Van Halewyck.Belga/CBLire aussi: Un célèbre écrivain flamand a-t-il retrouvé le panneau volé de l'Agneau mystique ?