Et ce chiffre ne compte plus "par semaine", comme la bulle de 15 valable actuellement, mais ce sont bien les 5 mêmes personnes que chaque foyer devra considérer comme "contacts proches" jusqu'à la fin août. "A partir du 29 juillet, et au moins pour 4 semaines, la bulle sociale sera réduite à 5 personnes fixes, pour une même famille, un foyer tout entier, sans compter les enfants de moins de 12 ans", a expliqué la Première ministre Sophie Wilmès en conférence de presse à l'issue du Conseil national de sécurité. Il s'agit donc des personnes que l'on peut voir en plus de sa propre famille, et avec lesquelles on peut avoir un contact rapproché, sans respect constant de la distanciation sociale. "Pour tous les autres, il faut respecter en permanence les distances", insiste Sophie Wilmès. "Et il est toujours conseillé de porter le masque". Il s'agit d'une recommandation des experts de la Celeval, la cellule d'évaluation de la situation, "que nous suivons à la lettre", a-t-elle précisé. D'ici à mercredi, "ce n'est pas l'idée de faire n'importe quoi", a encore insisté la Première ministre. Jusqu'ici, une "bulle" de maximum 15 contacts rapprochés par personne et par semaine valait, sauf là où les autorités provinciales avaient décidé de réduire cette bulle à 10, comme à Anvers. (Belga)

Et ce chiffre ne compte plus "par semaine", comme la bulle de 15 valable actuellement, mais ce sont bien les 5 mêmes personnes que chaque foyer devra considérer comme "contacts proches" jusqu'à la fin août. "A partir du 29 juillet, et au moins pour 4 semaines, la bulle sociale sera réduite à 5 personnes fixes, pour une même famille, un foyer tout entier, sans compter les enfants de moins de 12 ans", a expliqué la Première ministre Sophie Wilmès en conférence de presse à l'issue du Conseil national de sécurité. Il s'agit donc des personnes que l'on peut voir en plus de sa propre famille, et avec lesquelles on peut avoir un contact rapproché, sans respect constant de la distanciation sociale. "Pour tous les autres, il faut respecter en permanence les distances", insiste Sophie Wilmès. "Et il est toujours conseillé de porter le masque". Il s'agit d'une recommandation des experts de la Celeval, la cellule d'évaluation de la situation, "que nous suivons à la lettre", a-t-elle précisé. D'ici à mercredi, "ce n'est pas l'idée de faire n'importe quoi", a encore insisté la Première ministre. Jusqu'ici, une "bulle" de maximum 15 contacts rapprochés par personne et par semaine valait, sauf là où les autorités provinciales avaient décidé de réduire cette bulle à 10, comme à Anvers. (Belga)