"Nous ne revenons pas sur l'idéologie du mouvement, mais bien sur la manière dont fonctionne ce groupe à l'échelle internationale", ajoute-t-elle. "Nous ne regrettons rien, nous avons mené toutes nos actions sincèrement", écrivent les Femen belges sur leur page Facebook.

"Nous continuerons à nous battre dans un mouvement qui sera le nôtre" et qui se développera d'abord en Belgique, selon la porte-parole. Le groupe, qui ne donne pas pour l'instant d'autres détails sur ce choix, a pris sa décision lors d'une réunion qui s'est tenue lundi soir.

"Nous ne revenons pas sur l'idéologie du mouvement, mais bien sur la manière dont fonctionne ce groupe à l'échelle internationale", ajoute-t-elle. "Nous ne regrettons rien, nous avons mené toutes nos actions sincèrement", écrivent les Femen belges sur leur page Facebook. "Nous continuerons à nous battre dans un mouvement qui sera le nôtre" et qui se développera d'abord en Belgique, selon la porte-parole. Le groupe, qui ne donne pas pour l'instant d'autres détails sur ce choix, a pris sa décision lors d'une réunion qui s'est tenue lundi soir.