Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (Sedee) a retiré les deux détonateurs, qui seront détruits sur place, après quoi l'engin sera enlevé. Trois cents résidents des alentours ont dû être évacués pour mener à bien l'opération. La bombe avait été découverte dans la réserve naturelle de Tommelen, où des restes d'armes de guerre ont déjà été trouvées par le passé. Dans un premier temps, une zone de sécurité de 150 mètres avait été établie autour de l'engin explosif, avant d'être étendue à 250 mètres lorsque le Sedee a commencé à retirer les détonateurs. La E313 a été fermée et le trafic a été dévié localement le temps du retrait du second détonateur. Le trafic ferroviaire a également été interrompu pendant un moment. "Entre-temps, nous avons été informés que la bombe a été désamorcée. L'autoroute a été rouverte et les trains circulent de nouveau. Les résidents ont également reçu l'autorisation de regagner leur domicile", a déclaré le bourgmestre jeudi soir. (Belga)

Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (Sedee) a retiré les deux détonateurs, qui seront détruits sur place, après quoi l'engin sera enlevé. Trois cents résidents des alentours ont dû être évacués pour mener à bien l'opération. La bombe avait été découverte dans la réserve naturelle de Tommelen, où des restes d'armes de guerre ont déjà été trouvées par le passé. Dans un premier temps, une zone de sécurité de 150 mètres avait été établie autour de l'engin explosif, avant d'être étendue à 250 mètres lorsque le Sedee a commencé à retirer les détonateurs. La E313 a été fermée et le trafic a été dévié localement le temps du retrait du second détonateur. Le trafic ferroviaire a également été interrompu pendant un moment. "Entre-temps, nous avons été informés que la bombe a été désamorcée. L'autoroute a été rouverte et les trains circulent de nouveau. Les résidents ont également reçu l'autorisation de regagner leur domicile", a déclaré le bourgmestre jeudi soir. (Belga)