"Aujourd'hui, la ministre Karen Longaric a désigné le nouvel ambassadeur (...) auprès du gouvernement des Etats-Unis, Walter Oscar Serrate", a écrit Mme Longaric sur son compte Twitter. L'ex-président Evo Morales, qui a démissionné le 10 novembre au plus fort de la crise post-électorale et s'est depuis réfugié au Mexique, avait expulsé en 2008 l'ambassadeur américain Philip Goldberg. Le chef de l'Etat l'accusait de soutenir les manifestations antigouvernementales qui avaient éclaté dans cinq des neuf départements du pays, et de promouvoir "la division" du pays en tenant des réunions avec des gouverneurs d'opposition qui, selon La Paz, soutenaient des plans séparatistes dans l'est du pays. Washington avait répliqué en expulsant l'ambassadeur bolivien Gustavo Guzman. Depuis lors, les deux ambassades étaient dirigées par des chargés d'affaires. La décision de M. Morales avait alors encouragé son allié politique, le président vénézuélien Hugo Chavez (1999-2013) à expulser à son tour l'ambassadeur des Etats-Unis au Venezuela, Patrick Duddy. La nomination de M. Serrate doit encore être approuvée par le Sénat, qui selon la loi doit valider les propositions de l'exécutif pour les postes diplomatiques. Les représentants du parti de M. Morales y sont majoritaires. (Belga)

"Aujourd'hui, la ministre Karen Longaric a désigné le nouvel ambassadeur (...) auprès du gouvernement des Etats-Unis, Walter Oscar Serrate", a écrit Mme Longaric sur son compte Twitter. L'ex-président Evo Morales, qui a démissionné le 10 novembre au plus fort de la crise post-électorale et s'est depuis réfugié au Mexique, avait expulsé en 2008 l'ambassadeur américain Philip Goldberg. Le chef de l'Etat l'accusait de soutenir les manifestations antigouvernementales qui avaient éclaté dans cinq des neuf départements du pays, et de promouvoir "la division" du pays en tenant des réunions avec des gouverneurs d'opposition qui, selon La Paz, soutenaient des plans séparatistes dans l'est du pays. Washington avait répliqué en expulsant l'ambassadeur bolivien Gustavo Guzman. Depuis lors, les deux ambassades étaient dirigées par des chargés d'affaires. La décision de M. Morales avait alors encouragé son allié politique, le président vénézuélien Hugo Chavez (1999-2013) à expulser à son tour l'ambassadeur des Etats-Unis au Venezuela, Patrick Duddy. La nomination de M. Serrate doit encore être approuvée par le Sénat, qui selon la loi doit valider les propositions de l'exécutif pour les postes diplomatiques. Les représentants du parti de M. Morales y sont majoritaires. (Belga)