Mercredi dernier, lors de la cérémonie de remise des prix de la Bourse de Bruxelles, le ministre belge des Finances Johan Van Overtveldt a affirmé qu'il souhaitait "analyser dans les semaines ou les mois qui viennent comment mettre un terme à cette taxe". Il a partagé l'analyse de Vincent Van Dessel, le président de la Bourse de Bruxelles, qui a prévenu des conséquences négatives pour la Belgique de la mise en place d'une taxe sur les transactions financières, alors que les pays voisins du Royaume s'abstiennent. (Belga)

Mercredi dernier, lors de la cérémonie de remise des prix de la Bourse de Bruxelles, le ministre belge des Finances Johan Van Overtveldt a affirmé qu'il souhaitait "analyser dans les semaines ou les mois qui viennent comment mettre un terme à cette taxe". Il a partagé l'analyse de Vincent Van Dessel, le président de la Bourse de Bruxelles, qui a prévenu des conséquences négatives pour la Belgique de la mise en place d'une taxe sur les transactions financières, alors que les pays voisins du Royaume s'abstiennent. (Belga)