Plus de la moitié du montant (4 millions d'euros) est dévolu au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) des Nations Unies. Ensuite, 1,6 million revient à Handicap International, un million à l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et un dernier million au programme alimentaire mondial. En Irak, la Belgique concentre ses efforts principalement sur l'éducation et les soins de santé, a déclaré Alexander De Croo, qui effectue une visite humanitaire en Irak avec le Commissaire européen à l'Aide humanitaire, Christos Stylianides. "Vous pouvez battre le groupe Etat Islamique avec des armes. Mais si vous voulez vraiment le faire disparaître, vous devez récupérer les c?urs", estime-t-il. "Il faut donner aux habitants la chance de reconstruire leur vie, pour que l'extrémisme ne redevienne pas un terreau fertile. Tout le monde devra faire un effort, y compris les Irakiens, mais j'ai le sentiment qu'une page a été tournée." Depuis le début de la lutte contre le groupe terroriste islamiste, la Belgique a déjà alloué 41,6 millions d'euros en aides humanitaires directes à l'Irak. (Belga)