Pour la Commission européenne, dix ans après l'éclatement de la crise financière, le redressement économique en Europe est un fait : l'économie progresse et le chômage baisse. C'est une façon bien rose de présenter les choses, car la croissance est ténue et fragile, et le chômage est encore élevé dans certains pays et régions d'Europe, par exemple en Wallonie et à Bruxelles. Il faut également signaler que pour le moment l'économie est dopée par la politique de taux d'intérêt faible de la Banque centrale européenne (BCE). On fait tout pour garder les taux d'intérêt faibles et stimuler la croissance. L'économie tournerait-elle sans ce stimulus ?
...