Selon ce rapport de la Commission européenne, "sans mesures additionnelles, la Belgique ratera ses objectifs climatiques de 2020 et 2030" pour les émissions de gaz à effet de serre des secteurs non industriels, soit le transport, le logement, l'agriculture, et le secteur tertiaire. En 2020, elles auront été réduites de 12 % par rapport à 2005 alors qu'il faudrait atteindre - 15 %. En 2030, nos émissions auront diminué de 14 % alors qu'il faudrait atteindre - 35 % La Commission parle également de la situation des entreprises : en Belgique, "la part des grandes entreprises ayant réalisé un audit énergétique est considérablement plus faible que la moyenne européenne (58 % contre 67 % en Europe)". Concernant la baisse des émissions, qui doit permettre d'atteindre la décarbonation en 2050, la Belgique devrait quadrupler, voire sextupler son rythme de réduction. Et donc mettre en oeuvre de nouvelles mesures.

Selon ce rapport de la Commission européenne, "sans mesures additionnelles, la Belgique ratera ses objectifs climatiques de 2020 et 2030" pour les émissions de gaz à effet de serre des secteurs non industriels, soit le transport, le logement, l'agriculture, et le secteur tertiaire. En 2020, elles auront été réduites de 12 % par rapport à 2005 alors qu'il faudrait atteindre - 15 %. En 2030, nos émissions auront diminué de 14 % alors qu'il faudrait atteindre - 35 % La Commission parle également de la situation des entreprises : en Belgique, "la part des grandes entreprises ayant réalisé un audit énergétique est considérablement plus faible que la moyenne européenne (58 % contre 67 % en Europe)". Concernant la baisse des émissions, qui doit permettre d'atteindre la décarbonation en 2050, la Belgique devrait quadrupler, voire sextupler son rythme de réduction. Et donc mettre en oeuvre de nouvelles mesures.