Les différents gouvernements du pays recevront mercredi prochain pour approbation un texte sur la stratégie climatique belge pour 2050 (à ne pas confondre avec la plan climat 2030). Mais contrairement à ce que demande la Commission, le plan belge ne comprend aucune ambition nationale pour 2050, car le gouvernement fédéral n'a pas introduit de plan.

Pourtant, le niveau fédéral détient les compétences de la fiscalité, des chemins de fer ou encore des éoliennes en mer. On trouve simplement une série de propositions élaborées par l'administration fédérale.

Finalement, le texte comprend une stratégie à long terme qui ne comprend aucun objectif chiffré au niveau national. Chaque région y détaille son propre plan et ses propres objectifs. Un contrôle et un suivi ne sont pas prévus non plus.

Les différents gouvernements du pays recevront mercredi prochain pour approbation un texte sur la stratégie climatique belge pour 2050 (à ne pas confondre avec la plan climat 2030). Mais contrairement à ce que demande la Commission, le plan belge ne comprend aucune ambition nationale pour 2050, car le gouvernement fédéral n'a pas introduit de plan. Pourtant, le niveau fédéral détient les compétences de la fiscalité, des chemins de fer ou encore des éoliennes en mer. On trouve simplement une série de propositions élaborées par l'administration fédérale. Finalement, le texte comprend une stratégie à long terme qui ne comprend aucun objectif chiffré au niveau national. Chaque région y détaille son propre plan et ses propres objectifs. Un contrôle et un suivi ne sont pas prévus non plus.