Les négociations entre les autorités belges et les deux géants pharmaceutiques ont abouti à un accord pour l'acquisition de 10.000 doses de chacun des traitements, administrables à autant de personnes. La date de livraison n'est pas encore communiquée et le prix devrait rester secret. Dans un premier temps, ces médicaments ne seront pas accessibles à quiconque développe le Covid-19. Vu la faible quantité disponible, ils ne seront pas prescrits par le généraliste ni délivrables en pharmacie, mais d'abord proposés dans des endroits stratégiques tels que les hôpitaux, à des patients de type âgé présentant des comorbidités. Pour que ces remèdes participent véritablement à la lutte contre l'épidémie, il faudra vraisemblablement attendre plusieurs mois, le temps que les firmes produisent ces pilules en suffisance. (Belga)

Les négociations entre les autorités belges et les deux géants pharmaceutiques ont abouti à un accord pour l'acquisition de 10.000 doses de chacun des traitements, administrables à autant de personnes. La date de livraison n'est pas encore communiquée et le prix devrait rester secret. Dans un premier temps, ces médicaments ne seront pas accessibles à quiconque développe le Covid-19. Vu la faible quantité disponible, ils ne seront pas prescrits par le généraliste ni délivrables en pharmacie, mais d'abord proposés dans des endroits stratégiques tels que les hôpitaux, à des patients de type âgé présentant des comorbidités. Pour que ces remèdes participent véritablement à la lutte contre l'épidémie, il faudra vraisemblablement attendre plusieurs mois, le temps que les firmes produisent ces pilules en suffisance. (Belga)