La Belgique a notamment contribué à hauteur de 5,2 millions d'euros aux actions du PAM en octobre 2017 dans le cadre de la crise du Kasaï, où le plus haut niveau d'urgence avait été activé. Il s'agit de la contribution la plus importante pour cette opération, souligne le communiqué. Le Programme alimentaire des Nations inies a également lancé en 2017 un projet visant à explorer l'emploi de drones dans les situations d'urgence humanitaire, auquel la Belgique a apporté une contribution de 500.000 euros. Le pays est par ailleurs le deuxième plus large donateur au Compte d'intervention immédiate ("Immediate Response Account", IRA) du PAM, qui fournit des ressources permettant de répondre immédiatement aux catastrophes, peu importe quand et où elles se produisent. "Nous sommes particulièrement reconnaissants pour le soutien continu que la Belgique a apporté au PAM au cours d'une année marquée par la multiplication des crises et des besoins", souligne Elisabeth Rasmusson, sous-directrice chargée du département des partenariats et de la gouvernance au PAM. "Je suis fermement engagé à poursuivre l'étroite collaboration que la Belgique entretient avec le PAM pour réduire le problème de la faim et de la malnutrition dans des zones comme la Syrie, le Yémen, le Burundi et la République Démocratique du Congo", déclare de son côté le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo. Le PAM porte chaque année assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays. (Belga)

La Belgique a notamment contribué à hauteur de 5,2 millions d'euros aux actions du PAM en octobre 2017 dans le cadre de la crise du Kasaï, où le plus haut niveau d'urgence avait été activé. Il s'agit de la contribution la plus importante pour cette opération, souligne le communiqué. Le Programme alimentaire des Nations inies a également lancé en 2017 un projet visant à explorer l'emploi de drones dans les situations d'urgence humanitaire, auquel la Belgique a apporté une contribution de 500.000 euros. Le pays est par ailleurs le deuxième plus large donateur au Compte d'intervention immédiate ("Immediate Response Account", IRA) du PAM, qui fournit des ressources permettant de répondre immédiatement aux catastrophes, peu importe quand et où elles se produisent. "Nous sommes particulièrement reconnaissants pour le soutien continu que la Belgique a apporté au PAM au cours d'une année marquée par la multiplication des crises et des besoins", souligne Elisabeth Rasmusson, sous-directrice chargée du département des partenariats et de la gouvernance au PAM. "Je suis fermement engagé à poursuivre l'étroite collaboration que la Belgique entretient avec le PAM pour réduire le problème de la faim et de la malnutrition dans des zones comme la Syrie, le Yémen, le Burundi et la République Démocratique du Congo", déclare de son côté le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo. Le PAM porte chaque année assistance à quelque 80 millions de personnes dans près de 80 pays. (Belga)