Par mois supplémentaire que l'homme passe en prison, la Belgique devra payer une astreinte de 5.000 euros. "La justice a estimé que la situation entre la Belgique et la loi européenne était litigieuse", a précisé Vincent Vereecke, l'avocat du détenu, à la VRT. "Cela signifie que l'Etat belge doit immédiatement agir." Les autorités peuvent encore interjeter appel mais la Belgique a déjà été condamnée à plusieurs reprises par la Cour européenne des Droits de l'Homme pour les mêmes raisons.

Par mois supplémentaire que l'homme passe en prison, la Belgique devra payer une astreinte de 5.000 euros. "La justice a estimé que la situation entre la Belgique et la loi européenne était litigieuse", a précisé Vincent Vereecke, l'avocat du détenu, à la VRT. "Cela signifie que l'Etat belge doit immédiatement agir." Les autorités peuvent encore interjeter appel mais la Belgique a déjà été condamnée à plusieurs reprises par la Cour européenne des Droits de l'Homme pour les mêmes raisons.