"Nous étions conscients des problèmes méthodologiques de la Commission, mais nous pouvions vivre avec cette liste" proposée par la Commission, qui ajoutait notamment l'Arabie saoudite et quatre territoires américains à la liste actuelle. La Belgique reste partisane d'une liste européenne indépendante de celle du Groupe d'action financière (GAFI), l'organisme chargé de coordonner les efforts mondiaux pour assainir le système financier international, actuellement présidé par les États-Unis. Cette liste du GAFI ne reprend pas l'Arabie saoudite ni les quatre territoires américains. "Nous ne voyons pas de problème à ce que des pays qui ne sont pas sur cette liste figurent sur la liste européenne, s'il y a de bonnes raisons à cela", insiste le cabinet De Croo, en disant espérer une méthodologie améliorée. "La raison pour laquelle nous avons finalement abandonné notre neutralité est que nous nous sommes retrouvés isolés et que nous ne voulions pas empêcher l'unanimité. Une telle résistance n'aurait rien apporté, et il n'est pas dans nos habitudes de bloquer l'unanimité". (Belga)

"Nous étions conscients des problèmes méthodologiques de la Commission, mais nous pouvions vivre avec cette liste" proposée par la Commission, qui ajoutait notamment l'Arabie saoudite et quatre territoires américains à la liste actuelle. La Belgique reste partisane d'une liste européenne indépendante de celle du Groupe d'action financière (GAFI), l'organisme chargé de coordonner les efforts mondiaux pour assainir le système financier international, actuellement présidé par les États-Unis. Cette liste du GAFI ne reprend pas l'Arabie saoudite ni les quatre territoires américains. "Nous ne voyons pas de problème à ce que des pays qui ne sont pas sur cette liste figurent sur la liste européenne, s'il y a de bonnes raisons à cela", insiste le cabinet De Croo, en disant espérer une méthodologie améliorée. "La raison pour laquelle nous avons finalement abandonné notre neutralité est que nous nous sommes retrouvés isolés et que nous ne voulions pas empêcher l'unanimité. Une telle résistance n'aurait rien apporté, et il n'est pas dans nos habitudes de bloquer l'unanimité". (Belga)