L'aérodrome de Coxyde servira de "Deployed Operating Base" (DOB) simulée, c'est-à-dire un aérodrome avancé à partir duquel les vols peuvent avoir lieu. "Cette base est la mieux adaptée dans notre pays car nous ne perturbons pas les activités habituelles avec cet exercice", a expliqué le lieutenant-colonel Thomas Deberdt lors d'une conférence de presse à Coxyde. L'objectif principal de cet exercice est de déployer le personnel et les équipements nécessaires à la mise en ?uvre d'un avion A400M. Ce personnel doit être capable d'exécuter les activités de vol quotidiennes à partir de ce site avancé et d'y maintenir l'avion opérationnel, tout en respectant les réglementations en vigueur. Ce premier déploiement avait initialement été intégré dans un exercice multinational à Yuma, en Arizona (sud-ouest des Etats-Unis). La crise sanitaire a contraint les militaires à l'organiser en belgique, tout en baptisant "Arizona Dream" en guise de clin d'?il aux projets initiaux. Un A400M opèrera donc du lundi 22 au vendredi 26 mars - mais uniquement de jour - au départ de la base du Westhoek, ce qui entraînera des vols à basse altitude fréquents dans la région, ont expliqué les militaires. Trois de ces appareils - deux belges et un luxembourgeois, le premier livré - sont en service au sein du 15e wing de transport de la composante Air de l'armée, basé à Melsbroek, la partie militaire de l'aéroport de Zaventem. Ils ont déjà effectué de nombreux vols d'entraînement et l'un d'eux a réalisé la semaine dernière une première mission opérationnelle en acheminant deux réacteurs de remplacement pour les chasseurs-bombardiers F-16 belges opérant depuis la Jordanie. Huit appareils doivent constituer à terme une unité binationale belgo-luxembourgeoise. (Belga)

L'aérodrome de Coxyde servira de "Deployed Operating Base" (DOB) simulée, c'est-à-dire un aérodrome avancé à partir duquel les vols peuvent avoir lieu. "Cette base est la mieux adaptée dans notre pays car nous ne perturbons pas les activités habituelles avec cet exercice", a expliqué le lieutenant-colonel Thomas Deberdt lors d'une conférence de presse à Coxyde. L'objectif principal de cet exercice est de déployer le personnel et les équipements nécessaires à la mise en ?uvre d'un avion A400M. Ce personnel doit être capable d'exécuter les activités de vol quotidiennes à partir de ce site avancé et d'y maintenir l'avion opérationnel, tout en respectant les réglementations en vigueur. Ce premier déploiement avait initialement été intégré dans un exercice multinational à Yuma, en Arizona (sud-ouest des Etats-Unis). La crise sanitaire a contraint les militaires à l'organiser en belgique, tout en baptisant "Arizona Dream" en guise de clin d'?il aux projets initiaux. Un A400M opèrera donc du lundi 22 au vendredi 26 mars - mais uniquement de jour - au départ de la base du Westhoek, ce qui entraînera des vols à basse altitude fréquents dans la région, ont expliqué les militaires. Trois de ces appareils - deux belges et un luxembourgeois, le premier livré - sont en service au sein du 15e wing de transport de la composante Air de l'armée, basé à Melsbroek, la partie militaire de l'aéroport de Zaventem. Ils ont déjà effectué de nombreux vols d'entraînement et l'un d'eux a réalisé la semaine dernière une première mission opérationnelle en acheminant deux réacteurs de remplacement pour les chasseurs-bombardiers F-16 belges opérant depuis la Jordanie. Huit appareils doivent constituer à terme une unité binationale belgo-luxembourgeoise. (Belga)