Le nombre d'infections par le SARS-Cov-2 recensées dépasse désormais les 246 millions de cas. Depuis le début de la crise du coronavirus, l'université américaine, située à Baltimore (Maryland), compile l'ensemble des données fournies par les autorités sanitaires de chaque pays. Ce nombre officiel de morts du Covid est certainement en deçà de la réalité, tous les décès liés au coronavirus n'étant pas enregistrés comme tels. Il en va de même pour les contaminations par le coronavirus. En prenant en compte la surmortalité liée au Covid, il pourrait être deux à trois fois plus élevé, a signalé l'Organisation mondiale de la Santé. "Ce serait une erreur de penser que la pandémie est terminée", a déclaré António Guterres, le secrétaire général des Nations Unies. Il a qualifié le cap des cinq millions de morts de "seuil douloureux", alors que la barre des quatre millions de décès avait été dépassée il y a seulement 110 jours. Chaque jour, des milliers de personnes décèdent encore des suites du coronavirus. (Belga)

Le nombre d'infections par le SARS-Cov-2 recensées dépasse désormais les 246 millions de cas. Depuis le début de la crise du coronavirus, l'université américaine, située à Baltimore (Maryland), compile l'ensemble des données fournies par les autorités sanitaires de chaque pays. Ce nombre officiel de morts du Covid est certainement en deçà de la réalité, tous les décès liés au coronavirus n'étant pas enregistrés comme tels. Il en va de même pour les contaminations par le coronavirus. En prenant en compte la surmortalité liée au Covid, il pourrait être deux à trois fois plus élevé, a signalé l'Organisation mondiale de la Santé. "Ce serait une erreur de penser que la pandémie est terminée", a déclaré António Guterres, le secrétaire général des Nations Unies. Il a qualifié le cap des cinq millions de morts de "seuil douloureux", alors que la barre des quatre millions de décès avait été dépassée il y a seulement 110 jours. Chaque jour, des milliers de personnes décèdent encore des suites du coronavirus. (Belga)