A Dilbeek, le skywatch et un village urbain avec des parcs pour le skate et le BMX ont particulièrement séduit les adolescents tandis que les animations prévues au domaine provincial de Huizingen s'adressaient aux plus jeunes et à leurs parents. Aucun incident n'a été constaté. "La fréquentation de cette année prouve que le succès de l'an passé n'était pas éphémère", s'est réjoui Ben Weyts, le ministre flamand en charge de la périphérie bruxelloise. Organisé par l'asbl De Rand, avec comme partenaire sportif Flanders Classics, le Gordelfestival, qui a pris le relais du "Gordel" en 2013 -dans la foulée de la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde- se veut désormais "familial, mais aussi axé sur le sport et la culture", le vélo restant au centre de la manifestation, ont rappelé ses organisateurs. (Belga)