L'hôpital gantois lance à nouveau des formations pour médecins et infirmières pour oeuvrer aux soins intensifs et aux services COVID. Le personnel a également été formé lors de la première vague. Depuis la semaine dernière, l'UZ ne prévoyait plus de nouvelles admissions non urgentes avant la fin de cette semaine. "Nous prolongeons maintenant cela jusqu'au 8 novembre", précisie-t-on à l'UZ. "Toutes les admissions et procédures urgentes et planifiées se poursuivront pour le moment". L'hôpital a également fermé les cafétérias aux visiteurs. Les sandwicheries et les magasins restent ouverts. En Flandre orientale, toujours, le nombre de patients à l'AZ Nikolaas et l'AZ Lokeren s'élève à 34. Quatre patients sont traités en soins intensifs. Huit personnes ont été admises avec des symptômes suspects en attendant les résultats de leur test. Un patient COVID est décédé au cours des 24 dernières heures, aucun patient n'a pu quitter l'hôpital pendant cette période. (Belga)

L'hôpital gantois lance à nouveau des formations pour médecins et infirmières pour oeuvrer aux soins intensifs et aux services COVID. Le personnel a également été formé lors de la première vague. Depuis la semaine dernière, l'UZ ne prévoyait plus de nouvelles admissions non urgentes avant la fin de cette semaine. "Nous prolongeons maintenant cela jusqu'au 8 novembre", précisie-t-on à l'UZ. "Toutes les admissions et procédures urgentes et planifiées se poursuivront pour le moment". L'hôpital a également fermé les cafétérias aux visiteurs. Les sandwicheries et les magasins restent ouverts. En Flandre orientale, toujours, le nombre de patients à l'AZ Nikolaas et l'AZ Lokeren s'élève à 34. Quatre patients sont traités en soins intensifs. Huit personnes ont été admises avec des symptômes suspects en attendant les résultats de leur test. Un patient COVID est décédé au cours des 24 dernières heures, aucun patient n'a pu quitter l'hôpital pendant cette période. (Belga)