Les chercheurs de l'UHasselt et la KU Leuven ont identifié pour la première fois un groupe de fragments de protéines dans des échantillons d'urine, qui donnent un aperçu de l'âge biologique d'une personne. "L'âge biologique ne correspond pas chez tout le monde à l'âge chronologique, à cause de différents facteurs, notamment le mode de vie ou l'environnement", indique le professeur Tim Nawrot (UHasselt). "Nous démontrons pour la première fois qu'il est possible de déterminer l'âge biologique grâce à un profil protéique dans un échantillon d'urine, ainsi que l'état de santé général d'une personne." "Le sang circule dans notre corps par tous les organes vitaux et il transporte des protéines ou fragments de protéines qui reflètent la santé des organes et, par extension, du corps entier. Ces protéines se retrouvent aussi dans l'urine. En analysant des échantillons d'urine, nous avons retrouvé 54 fragments de protéines qui indiquent si un organe fonctionne moins bien, même à un stade où la personne semble encore en bonne santé. On peut appeler cela une horloge urinaire de vieillissement", ajoute le dr. Dries Martens (UHasselt). Les chercheurs ont pu lier ces 54 fragments de protéines à des facteurs de risque tels que l'obésité, l'hypertension, le diabète ainsi qu'à des pathologies liées à l'âge telles que les maladies cardiovasculaires ou l'ostéoporose. (Belga)

Les chercheurs de l'UHasselt et la KU Leuven ont identifié pour la première fois un groupe de fragments de protéines dans des échantillons d'urine, qui donnent un aperçu de l'âge biologique d'une personne. "L'âge biologique ne correspond pas chez tout le monde à l'âge chronologique, à cause de différents facteurs, notamment le mode de vie ou l'environnement", indique le professeur Tim Nawrot (UHasselt). "Nous démontrons pour la première fois qu'il est possible de déterminer l'âge biologique grâce à un profil protéique dans un échantillon d'urine, ainsi que l'état de santé général d'une personne." "Le sang circule dans notre corps par tous les organes vitaux et il transporte des protéines ou fragments de protéines qui reflètent la santé des organes et, par extension, du corps entier. Ces protéines se retrouvent aussi dans l'urine. En analysant des échantillons d'urine, nous avons retrouvé 54 fragments de protéines qui indiquent si un organe fonctionne moins bien, même à un stade où la personne semble encore en bonne santé. On peut appeler cela une horloge urinaire de vieillissement", ajoute le dr. Dries Martens (UHasselt). Les chercheurs ont pu lier ces 54 fragments de protéines à des facteurs de risque tels que l'obésité, l'hypertension, le diabète ainsi qu'à des pathologies liées à l'âge telles que les maladies cardiovasculaires ou l'ostéoporose. (Belga)