Le produit sera administré sur 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans. Les premiers tests démarreront ce mois-ci. "Bien que la plupart des enfants ne sont pas affectés par le coronavirus et sont peu enclins à tomber malades à cause de l'infection, il est important de garantir la sécurité et une réponse immunitaire au vaccin chez les enfants et adolescents. La vaccination pourrait tout de même être bénéfique pour certains d'entre eux", explique le professeur en infections pédiatriques, Andrew Pollard, responsable de ces recherches. Le vaccin est déjà administré à la population adulte britannique depuis plusieurs semaines. Selon le Collège royal de la santé pédiatrique, le Covid-19 peut aussi provoquer la mort et des maladies graves sur de jeunes enfants, mais dans des cas très rares. Les études ont démontré que la mortalité liée au coronavirus est plus importante chez les personnes âgées que chez les jeunes. (Belga)

Le produit sera administré sur 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans. Les premiers tests démarreront ce mois-ci. "Bien que la plupart des enfants ne sont pas affectés par le coronavirus et sont peu enclins à tomber malades à cause de l'infection, il est important de garantir la sécurité et une réponse immunitaire au vaccin chez les enfants et adolescents. La vaccination pourrait tout de même être bénéfique pour certains d'entre eux", explique le professeur en infections pédiatriques, Andrew Pollard, responsable de ces recherches. Le vaccin est déjà administré à la population adulte britannique depuis plusieurs semaines. Selon le Collège royal de la santé pédiatrique, le Covid-19 peut aussi provoquer la mort et des maladies graves sur de jeunes enfants, mais dans des cas très rares. Les études ont démontré que la mortalité liée au coronavirus est plus importante chez les personnes âgées que chez les jeunes. (Belga)