L'attaque aurait été perpétrée au moyen d'un logiciel de rançon, qui attaque les documents et change leur nom. "Notre plateforme média notamment, sur laquelle nous publions des vidéos de cours pour les étudiants, est bloquée", a détaillé le porte-parole. "D'autres systèmes internes ont été impactés." Le restaurant étudiant par exemple a dû garder portes closes lundi matin car le système de paiement a été victime de l'attaque. L'université a rapporté l'attaque au centre fédéral pour la cybersécurité et déposé une plainte auprès de la police. (Belga)