"La catastrophe d'hier à Beyrouth vient s'ajouter à une terrible crise que connaissent déjà les Libanais: l'effondrement de l'économie et l'augmentation inquiétante des cas de Covid-19. La pandémie a déjà eu un impact très lourd sur les hôpitaux, où le personnel de santé de première ligne est épuisé", pointe le Fonds des Nations Unies pour l'enfance dans un communiqué. En collaboration avec les autorités et ses partenaires, l'Unicef répond aux besoins les plus urgents sur place, notamment ceux des travailleurs de santé et de première ligne. "Nous avons fourni de l'eau potable au personnel du port de Beyrouth et aidons le ministère de la Santé publique à retirer ce qu'il reste des médicaments et vaccins stockés dans un entrepôt du port." Un soutien psychosocial spécialisé est également apporté aux enfants fauchés par la catastrophe. "Ceux qui ont survécu sont probablement traumatisés et sous le choc", s'inquiète l'agence onusienne pour l'enfance. L'antenne de l'Unicef à Beyrouth a également été touchée. Sept employés ont été blessés, l'épouse d'un collaborateur est décédée et les maisons de dizaines d'autres ont été endommagées. Les dons versés auprès d'Unicef Belgique serviront à l'aide urgente mais aussi à plus long terme. Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site internet de l'organisme. (Belga)

"La catastrophe d'hier à Beyrouth vient s'ajouter à une terrible crise que connaissent déjà les Libanais: l'effondrement de l'économie et l'augmentation inquiétante des cas de Covid-19. La pandémie a déjà eu un impact très lourd sur les hôpitaux, où le personnel de santé de première ligne est épuisé", pointe le Fonds des Nations Unies pour l'enfance dans un communiqué. En collaboration avec les autorités et ses partenaires, l'Unicef répond aux besoins les plus urgents sur place, notamment ceux des travailleurs de santé et de première ligne. "Nous avons fourni de l'eau potable au personnel du port de Beyrouth et aidons le ministère de la Santé publique à retirer ce qu'il reste des médicaments et vaccins stockés dans un entrepôt du port." Un soutien psychosocial spécialisé est également apporté aux enfants fauchés par la catastrophe. "Ceux qui ont survécu sont probablement traumatisés et sous le choc", s'inquiète l'agence onusienne pour l'enfance. L'antenne de l'Unicef à Beyrouth a également été touchée. Sept employés ont été blessés, l'épouse d'un collaborateur est décédée et les maisons de dizaines d'autres ont été endommagées. Les dons versés auprès d'Unicef Belgique serviront à l'aide urgente mais aussi à plus long terme. Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site internet de l'organisme. (Belga)