"Notre Etat a très besoin de vous, de vos connaissances, vos talents et valeurs. Nous souhaitons vraiment que vous reveniez à la maison" pour "bâtir une Ukraine prospère", a déclaré M. Zelensky, élu président en avril, dans une vidéo publiée sur Facebook. Il a inauguré une initiative gouvernementale baptisée "Reviens et reste", visant à retenir dans le pays la population active prête à émigrer et à faire revenir ceux déjà partis alors que le pays est parmi les plus pauvres d'Europe. Dans le cadre de ce programme, les personnes souhaitant lancer une entreprise ou agrandir une compagnie existante pourront bénéficier de crédits de 1,5 million de hryvnias (57.000 euros) avec un taux d'intérêt annuel de 5% à 9%, contre environ 20% sur le marché. L'Ukraine compte 42 millions d'habitants et une diaspora considérable à travers le monde, notamment en Pologne (plus d'un million d'Ukrainiens), en Russie (environ 2,5 millions) et au Canada (près de 1,4 million de personnes d'origine ukrainienne). "Nous, les Ukrainiens sommes 65 millions dans le monde", a affirmé M. Zelensky. Prisée des investisseurs étrangers pour sa main d'oeuvre qualifiée, l'Ukraine sort à peine d'une grave crise économique déclenchée par l'annexion en 2014 de sa péninsule de Crimée par la Russie, suivie d'une guerre avec des séparatistes prorusses qui a fait plus de 13.000 morts et près de 1,5 millions de déplacés. Selon des estimations du gouvernement publiées fin 2018, 3,2 millions d'Ukrainiens avaient des emplois permanents à l'étranger et entre sept et neuf millions y travaillaient de façon provisoire. "Notre situation est vraiment catastrophique, environ un million d'Ukrainiens émigrent chaque année", déplorait en 2018 le ministre des Affaires étrangères d'alors, Pavlo Klimkine. L'émigration s'est notamment accélérée après l'entrée en vigueur il y a deux ans d'un accord permettant aux Ukrainiens de voyager sans visas dans l'espace Schengen. (Belga)

"Notre Etat a très besoin de vous, de vos connaissances, vos talents et valeurs. Nous souhaitons vraiment que vous reveniez à la maison" pour "bâtir une Ukraine prospère", a déclaré M. Zelensky, élu président en avril, dans une vidéo publiée sur Facebook. Il a inauguré une initiative gouvernementale baptisée "Reviens et reste", visant à retenir dans le pays la population active prête à émigrer et à faire revenir ceux déjà partis alors que le pays est parmi les plus pauvres d'Europe. Dans le cadre de ce programme, les personnes souhaitant lancer une entreprise ou agrandir une compagnie existante pourront bénéficier de crédits de 1,5 million de hryvnias (57.000 euros) avec un taux d'intérêt annuel de 5% à 9%, contre environ 20% sur le marché. L'Ukraine compte 42 millions d'habitants et une diaspora considérable à travers le monde, notamment en Pologne (plus d'un million d'Ukrainiens), en Russie (environ 2,5 millions) et au Canada (près de 1,4 million de personnes d'origine ukrainienne). "Nous, les Ukrainiens sommes 65 millions dans le monde", a affirmé M. Zelensky. Prisée des investisseurs étrangers pour sa main d'oeuvre qualifiée, l'Ukraine sort à peine d'une grave crise économique déclenchée par l'annexion en 2014 de sa péninsule de Crimée par la Russie, suivie d'une guerre avec des séparatistes prorusses qui a fait plus de 13.000 morts et près de 1,5 millions de déplacés. Selon des estimations du gouvernement publiées fin 2018, 3,2 millions d'Ukrainiens avaient des emplois permanents à l'étranger et entre sept et neuf millions y travaillaient de façon provisoire. "Notre situation est vraiment catastrophique, environ un million d'Ukrainiens émigrent chaque année", déplorait en 2018 le ministre des Affaires étrangères d'alors, Pavlo Klimkine. L'émigration s'est notamment accélérée après l'entrée en vigueur il y a deux ans d'un accord permettant aux Ukrainiens de voyager sans visas dans l'espace Schengen. (Belga)