Elle a déclaré au journal allemand Die Welt qu'elle voulait mener un "combat plus efficace" contre la pédophilie notamment grâce à une coopération plus étroite avec les entreprises du Net. "Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la demande pour du contenu montrant des abus sexuels à l'encontre des enfants a augmenté de 30 pour cent dans certains Etats membres", a-t-elle souligné. Le nouveau plan, qui selon Mme Johansson sera présenté "bientôt", prévoit la création d'un nouveau centre de l'UE pour aider les pays à "enquêter, prévenir et combattre les abus sexuels à l'encontre des enfants" et faciliter le partage des informations. "Nous avons besoin de stratégies de prévention", mais cela ne suffit pas car nous devons aussi "appliquer nos lois lorsqu'elles sont violées et montrer que nos valeurs l'emportent, à la fois sur internet et dans la vie réelle", a-t-elle ajouté. Internet est "malheureusement un facteur décisif" pour les agresseurs potentiels à la recherche de victimes, a-t-elle relevé, en souhaitant une plus grande coopération avec les entreprises de l'internet. Les experts ont tiré régulièrement la sonnette d'alarme concernant les enfants vulnérables qui ont vécu enfermés à domicile dans le cadre du confinement, à la merci des auteurs d'abus et coupés des possibilités d'aide à l'extérieur. Des millions d'enfants ont également passé plus de temps en ligne pendant cette période, courant le risque d'être la cible de pédophiles. Samedi, la police de Münster (Ouest de l'Allemagne) a annoncé l'arrestation dans différentes régions allemandes de onze personnes soupçonnées d'avoir abusé sexuellement de plusieurs enfants et d'avoir filmé leurs méfaits. Des disques durs contenant jusqu'à 500 térabytes de données, y compris des vidéos et des photos, ont été saisis dans la cave de l'un des suspects, un homme de 27 ans originaire de Münster. Les enquêteurs ont identifié au moins trois enfants, âgés de 5, 10 et 12 ans, comme faisant partie des victimes. (Belga)

Elle a déclaré au journal allemand Die Welt qu'elle voulait mener un "combat plus efficace" contre la pédophilie notamment grâce à une coopération plus étroite avec les entreprises du Net. "Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la demande pour du contenu montrant des abus sexuels à l'encontre des enfants a augmenté de 30 pour cent dans certains Etats membres", a-t-elle souligné. Le nouveau plan, qui selon Mme Johansson sera présenté "bientôt", prévoit la création d'un nouveau centre de l'UE pour aider les pays à "enquêter, prévenir et combattre les abus sexuels à l'encontre des enfants" et faciliter le partage des informations. "Nous avons besoin de stratégies de prévention", mais cela ne suffit pas car nous devons aussi "appliquer nos lois lorsqu'elles sont violées et montrer que nos valeurs l'emportent, à la fois sur internet et dans la vie réelle", a-t-elle ajouté. Internet est "malheureusement un facteur décisif" pour les agresseurs potentiels à la recherche de victimes, a-t-elle relevé, en souhaitant une plus grande coopération avec les entreprises de l'internet. Les experts ont tiré régulièrement la sonnette d'alarme concernant les enfants vulnérables qui ont vécu enfermés à domicile dans le cadre du confinement, à la merci des auteurs d'abus et coupés des possibilités d'aide à l'extérieur. Des millions d'enfants ont également passé plus de temps en ligne pendant cette période, courant le risque d'être la cible de pédophiles. Samedi, la police de Münster (Ouest de l'Allemagne) a annoncé l'arrestation dans différentes régions allemandes de onze personnes soupçonnées d'avoir abusé sexuellement de plusieurs enfants et d'avoir filmé leurs méfaits. Des disques durs contenant jusqu'à 500 térabytes de données, y compris des vidéos et des photos, ont été saisis dans la cave de l'un des suspects, un homme de 27 ans originaire de Münster. Les enquêteurs ont identifié au moins trois enfants, âgés de 5, 10 et 12 ans, comme faisant partie des victimes. (Belga)