L'UE demande donc que Pékin revienne sur sa résolution jugée problématique, et que le gouvernement hongkongais annule ses premières décisions de démettre de leur mandat quatre députés pro-démocratie. Seule la moitié des 70 sièges du parlement hongkongais est soumise à des élections directes, et un système complexe de nomination garantit aux forces pro-Pékin une majorité dans cette assemblée. À la suite des quatre disqualifications immédiates décidées par le gouvernement hongkongais mercredi, tous les députés pro-démocratie hongkongais ont annoncé leur prochaine démission "en masse", en signe de protestation. La dernière "décision arbitraire de Pékin", d'autoriser Hong Kong à démettre des députés sur simple décision, "porte gravement atteinte à l'autonomie de Hong Kong en vertu du principe 'un pays, deux systèmes'", constate Josep Borrell jeudi. L'action est contraire "aux engagements internationaux de la Chine", pointe-t-il. (Belga)

L'UE demande donc que Pékin revienne sur sa résolution jugée problématique, et que le gouvernement hongkongais annule ses premières décisions de démettre de leur mandat quatre députés pro-démocratie. Seule la moitié des 70 sièges du parlement hongkongais est soumise à des élections directes, et un système complexe de nomination garantit aux forces pro-Pékin une majorité dans cette assemblée. À la suite des quatre disqualifications immédiates décidées par le gouvernement hongkongais mercredi, tous les députés pro-démocratie hongkongais ont annoncé leur prochaine démission "en masse", en signe de protestation. La dernière "décision arbitraire de Pékin", d'autoriser Hong Kong à démettre des députés sur simple décision, "porte gravement atteinte à l'autonomie de Hong Kong en vertu du principe 'un pays, deux systèmes'", constate Josep Borrell jeudi. L'action est contraire "aux engagements internationaux de la Chine", pointe-t-il. (Belga)