Un call center prendra contact avec les étudiants et les membres du personnel qui ont été testés positifs. Le but est double: apporter un soutien et accompagner les étudiants, mais aussi retracer leurs contacts au sein de l'université. Le cas échéant, les "traceurs" inviteront les personnes ayant eu un contact à risque à se faire tester et à se placer en quarantaine. "Un pool mixte d'étudiants jobistes et de membres du personnels sont disponibles pour cette 'cellule de soutien Covid'", explique la responsable de l'équipe santé au sein du service d'aide aux étudiants, Anne-Sophie Masureel. "Deux médecins sont derrière pour pouvoir répondre aux questions plus pointues. Il y a aussi des psychologues et assistants sociaux vers qui diriger les étudiants si nous sentons une détresse." La stratégie a été élaborée en collaboration avec l'UGent, qui déploie un accompagnement similaire depuis le mois d'octobre. L'UCLouvain encourage également ses étudiants et membres du personnel à communiquer leur positivité au coronavirus via un formulaire en ligne. Ce "reporting" sur base volontaire permettra à l'université de "connaître la situation épidémiologique sur ses sites et d'agir en conséquence". Les données récoltées seront détruites progressivement, assure l'UCLouvain, qui ajoute que ces opérations respectent toutes les exigences en matière de respect de la vie privée. Le site de Louvain-la-Neuve dispose en plus d'une antenne de testing depuis octobre, capable de tester une centaine d'étudiants par jour pour le moment. L'université pourrait augmenter cette capacité si nécessaire. Une deuxième antenne pourrait également ouvrir en quelques jours sur le campus de Woluwe si besoin. (Belga)

Un call center prendra contact avec les étudiants et les membres du personnel qui ont été testés positifs. Le but est double: apporter un soutien et accompagner les étudiants, mais aussi retracer leurs contacts au sein de l'université. Le cas échéant, les "traceurs" inviteront les personnes ayant eu un contact à risque à se faire tester et à se placer en quarantaine. "Un pool mixte d'étudiants jobistes et de membres du personnels sont disponibles pour cette 'cellule de soutien Covid'", explique la responsable de l'équipe santé au sein du service d'aide aux étudiants, Anne-Sophie Masureel. "Deux médecins sont derrière pour pouvoir répondre aux questions plus pointues. Il y a aussi des psychologues et assistants sociaux vers qui diriger les étudiants si nous sentons une détresse." La stratégie a été élaborée en collaboration avec l'UGent, qui déploie un accompagnement similaire depuis le mois d'octobre. L'UCLouvain encourage également ses étudiants et membres du personnel à communiquer leur positivité au coronavirus via un formulaire en ligne. Ce "reporting" sur base volontaire permettra à l'université de "connaître la situation épidémiologique sur ses sites et d'agir en conséquence". Les données récoltées seront détruites progressivement, assure l'UCLouvain, qui ajoute que ces opérations respectent toutes les exigences en matière de respect de la vie privée. Le site de Louvain-la-Neuve dispose en plus d'une antenne de testing depuis octobre, capable de tester une centaine d'étudiants par jour pour le moment. L'université pourrait augmenter cette capacité si nécessaire. Une deuxième antenne pourrait également ouvrir en quelques jours sur le campus de Woluwe si besoin. (Belga)