Alors que l'Office des étrangers avait précisé dans son argumentation que Junior Masudi Wasso, inscrit à l'UCLouvain en économie, "ne remplissait pas les conditions d'entrée" à son arrivée en Belgique, précisant que "les autorités frontalières ont établi qu'au moment de son entrée en Belgique, ses droits d'inscription n'avaient pas été payés et que le but du voyage de l'étudiant n'était pas suffisamment prouvé", l'UCLouvain a fait part de son étonnement. "Dès son arrivée sur le territoire, M. Junior Masudi Wasso était en possession de tous les documents nécessaires pour entamer ses études à l'UCLouvain", a expliqué l'université. En possession d'un visa en règle, Junior Masudi Wasso avait été interpellé par la douane à son arrivée à l'aéroport de Zaventem au motif qu'il aurait été dans l'incapacité de répondre à des questions en lien avec le cursus universitaire dans lequel il était inscrit. L'étudiant, âgé de 20 ans, avait ensuite été envoyé au centre fermé Le Caricole de Steenokkerzeel en vue de son expulsion. L'annonce de l'expulsion de l'étudiant avait suscité l'indignation au sein de la communauté universitaire louvaniste. Dans les rangs politiques francophones, tant dans la majorité que dans l'opposition, des voix se sont également élevées pour réclamer une révision de la décision d'expulsion de l'étudiant en économie et s'étonner du traitement que lui réserve l'Office des étrangers alors que le jeune homme disposait d'un passeport et d'un visa délivré par l'ambassade de Belgique à Kinshasa. (Belga)

Alors que l'Office des étrangers avait précisé dans son argumentation que Junior Masudi Wasso, inscrit à l'UCLouvain en économie, "ne remplissait pas les conditions d'entrée" à son arrivée en Belgique, précisant que "les autorités frontalières ont établi qu'au moment de son entrée en Belgique, ses droits d'inscription n'avaient pas été payés et que le but du voyage de l'étudiant n'était pas suffisamment prouvé", l'UCLouvain a fait part de son étonnement. "Dès son arrivée sur le territoire, M. Junior Masudi Wasso était en possession de tous les documents nécessaires pour entamer ses études à l'UCLouvain", a expliqué l'université. En possession d'un visa en règle, Junior Masudi Wasso avait été interpellé par la douane à son arrivée à l'aéroport de Zaventem au motif qu'il aurait été dans l'incapacité de répondre à des questions en lien avec le cursus universitaire dans lequel il était inscrit. L'étudiant, âgé de 20 ans, avait ensuite été envoyé au centre fermé Le Caricole de Steenokkerzeel en vue de son expulsion. L'annonce de l'expulsion de l'étudiant avait suscité l'indignation au sein de la communauté universitaire louvaniste. Dans les rangs politiques francophones, tant dans la majorité que dans l'opposition, des voix se sont également élevées pour réclamer une révision de la décision d'expulsion de l'étudiant en économie et s'étonner du traitement que lui réserve l'Office des étrangers alors que le jeune homme disposait d'un passeport et d'un visa délivré par l'ambassade de Belgique à Kinshasa. (Belga)