Accompagné de vents soufflant à une vitesse maximale de 260 km/h, Iota menace des zones au Honduras et au Nicaragua de "pluies torrentielles", de "vents extrêmement violents" et de "submersions côtières dangereuses", selon le NHC. (Belga)

Accompagné de vents soufflant à une vitesse maximale de 260 km/h, Iota menace des zones au Honduras et au Nicaragua de "pluies torrentielles", de "vents extrêmement violents" et de "submersions côtières dangereuses", selon le NHC. (Belga)